Une année, un match : 2009

Partager l'article

En ces temps compliqués, retour sur ces matchs qui ont fait l’histoire du DFCO. Aujourd’hui, Dijon FCO– RC Lens en 2009 (Ligue 2 Orange)

Pour revoir les précédents Une année, un match : 2004200520062007, 2008

Nous sommes le 29 mai 2009, et c’est la 38ème journée de Ligue 2 Orange face au RC Lens à Gaston Gérard. Le DFCO a l’honneur de recevoir le champion de Ligue 2 pour la dernière de la saison dans un match sans enjeu sur le plan sportif mais autrement plus important pour le club. C’est en effet l’inauguration de la toute nouvelle tribune Nord, première étape de la rénovation du stade Gaston Gérard. Un match de prestige, qui vient conclure une saison plutôt terne sur le plan sportif.

Transition et agrandissement

From Dijon to Arsenal. Si on avait su ça il y a 11 ans…

Tout a commencé avec un mercato plutôt intéressant sur le papier. Eric Carrière débarque, tout comme un certain Sebastián Ribas ou un petit jeune nommé Pierre-Emerick Aubameyang en prêt du Milan AC. Arnaud Lebrun, Yann Yohan M’Vila, Désiré Periatembée et Rémi Souyeux suivent. Côté départs, sont partis Abwo, Jacob Ba, Famery, Larcier, l’immense Barel Mouko, Poyet, Sahnoun, Schumacher, Tacalfred et Yenga.

Sur le plan des résultats, c’est en revanche mi-figue mi-raisin. Flirtant avec la zone de relégation lors de la phase aller, le DFCO va passer la seconde après décembre et s’installe solidement en milieu de tableau. Le trio offensif Ribas-Aubameyang-Carrière va même peser 24 buts et 10 passes décisives sur la saison, mais le joueur qui va sortir du lot sera surtout Jordan Lotiès, qui attire les convoitises en Ligue 1.

2009, c’est aussi l’année où Gaston Gérard va accueillir une nouvelle tribune Nord qui est la première phase d’un énorme chantier de rénovation entrepris en 2007 et qui n’ira pas au bout de son idée initiale suite à un changement de cabinet d’architecte. Mais en attendant, c’est une belle affiche qui va inaugurer cette nouvelle structure qui pourra contenir 5417 personnes (dont 1600 places debout… inutilisables car interdites par la LFP sauf dérogation et le parcage visiteur).

Ah oui, le projet initial avait de la gueule quand il a été présenté au public à l’occasion du 100ème match en Ligue 2 contre Bastia

Haie d’honneur et coups francs indirects

Le résumé vidéo du match

Lorsque les lensois arrivent en ville, c’est en qualité de champions de Ligue 2. Et comme on sait recevoir à Dijon, c’est une haie d’honneur qui les attend au moment de rentrer sur le terrain dans une belle ambiance entre parcage sang et or monstrueux et dijonnais heureux de participer à cette fête. Le match sera à la hauteur de l’événement avec un festival d’occasions. 6ème minute, ballon en profondeur mal négocié par la défense lensoise qui profite à Ribas mais sa frappe est sortie sur la ligne par un défenseur. 7ème minute, premier coup franc indirect dans la surface des visiteurs. Carrière dépose une merveille sur la tête de Lotiès : barre transversale. 23ème minute, Brocard sort une tête de Ribas qui était seul dans la surface avant qu’un cafouillage n’intervienne juste derrière sans conséquence pour le RCL. Les rouges mettent la pression, déterminés à conclure la saison avec une victoire face à des lensois déjà en vacances. La mi-temps arrive alors sur un score vierge mais le spectacle est présent.

En seconde période, Lens se procure une occasion sur corner mais Bonnefoi est bien présent sur sa ligne. Derrière, Eric Carrière reçoit une passe en retrait avant de contrôler et d’enchaîner sur une feinte de frappe qui fait danser son défenseur (ndlr, il a fait la même chose à l’auteur lors d’un tournoi amical au Stade de France en 2014 mais à 3x à la suite avant de marquer). La frappe est finalement repoussée sur la ligne. A son tour, Maoulida rate une grosse occasion de prendre l’avantage à bout portant pour Lens. Puis Ribas reprend de la tête un corner et Aubameyang ne peut toucher le ballon qui va mourir au ras du poteau. Aubam’, rentré à la 73ème minute, qui tente une nouvelle frappe repoussée par Brocard et qui sème la zizanie dans la défense lensoise qui ne parvient pas à se dégager sous la pression dijonnaise, avant que le gardien des nordistes ne se saisit du ballon à la main. L’arbitre considère alors qu’il s’agit d’une passe en retrait volontaire du défenseur et accorde un second coup franc indirect au DFCO. Cette fois, Carrière décale Lotiès plein axe qui expédie un missile dans les filets juste devant la nouvelle tribune Nord. 81ème minute, Dijon mène enfin 1-0 et c’est amplement mérité. La fin de match sera plus calme et le DFCO s’impose sur la plus petite des marges, validant ainsi une 8ème place au soir de la dernière journée. Une saison de transition réussie, après être passé tout prés de la descente un an auparavant, et qui va mener sur quelques changements majeurs en 2009/2010.

Aurel

Salut, oui c'est moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page